Sommaire

Soigner l'anémie

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Il ne faut pas confondre l'anémie et l'anémie ferriprive, même si elles partagent une caractéristique commune : la baisse de la concentration dans le sang de l'hémoglobine, cette molécule qui compose les globules rouges. Ces deux types d'anémies se différencient par leurs causes. Tandis que l'anémie ferriprive est due à une carence en fer, l'anémie tout court peut être due à des carences vitaminiques, à diverses pathologies ou être encore d'origine iatrogène (due à la prise de médicaments). Voici comment soigner l'anémie.

 

 

1. Repérez les symptômes de l'anémie

Dans le cadre d'une anémie, on constate une baisse de la concentration d'hémoglobines. Or l'hémoglobine est une protéine des globules rouges qui sert à transporter le sang jusqu'aux cellules. Les symptômes de l'anémie sont donc dus au manque d'oxygénation des cellules de l'organisme. Voici les principaux symptômes :

  • Pâleur.
  • Cheveux ternes et tombants.
  • Ongles cassants.
  • Nausées.
  • Fatigue.
  • Essoufflement.
  • Moindre résistance aux infections.

Si vous vous retrouvez dans ces symptômes, prenez immédiatement rendez-vous avec votre médecin.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Lire l'article Ooreka

2. Faites-vous diagnostiquer l'anémie

Le diagnostic de l'anémie se fait à partir d'un bilan sanguin qui renseigne sur la quantité d'hémoglobine contenue dans 1 dl de sang.

  • Vous pouvez solliciter le médecin pour qu'il vous prescrive cet examen sanguin. Les frais seront alors pris en charge par la sécurité sociale.
  • Vous pouvez demandez simplement à votre laboratoire de faire cette prise de sang sans ordonnance. Son coût sera alors à votre charge.

Il y a anémie lorsque le taux d'hémoglobine est inférieur à :

  • 14 g/dl chez les nourrissons ;
  • 12 g/dl chez la femme adulte;
  • 13 g/dl chez l'homme adulte ;
  • 10,5 g/dl chez la femme enceinte à compter du second mois de grossesse.

3. Soignez les carences vitaminiques

D'autres carences que celle du fer peuvent être à l'origine de l'anémie. Il s'agit de carence en vitamine B12, une vitamine qui se trouve dans les viandes, et/ou en vitamine B9 qui se trouve plutôt dans les végétaux.

  • L'anémie par carence en vitamine B12 se forme très lentement. Une prise de sang permet de la diagnostiquer. Des symptômes neurologiques sont aussi présents : fourmillement dans les extrémités et confusion, par exemple. On a besoin d'au minimum 2,5 microgrammes par jour de vitamine B12 mais les études suggèrent un minimum de 7 microgrammes par jour.
    • Les personnes âgées, végétariennes ou végétaliennes sont les plus touchées.
    • Dans certains cas, l'anémie résulte d'un problème d'absorption de la vitamine B12.
  • L'anémie par carence en vitamine B9 touche surtout les personnes consommant peu de végétaux. On a besoin de de 400 microgrammes/jour de vitamine B9.

Le traitement :

  • Si vous manquez de vitamine B12, absorbez-la dans votre alimentation (abats, viande, poissons, volailles) ou prenez de la vitamine B12 sous la forme de complément nutritionnel.
  • Si vous manquez de vitamine B9, absorbez-la dans votre alimentation (dans les feuilles des végétaux) ou prenez de la vitamine B9 sous la forme de complément nutritionnel.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

4. Traitez l'anémie dans les cas particuliers

Traitez l'anémie en cas de maladie rénale

Les érythropoïétines sont des hormones fabriquées par les reins qui régulent la fabrication des globules rouges, appelée érythropoïèse. En cas de maladie rénale, cette synthèse peut être altérée, ce qui a des conséquence sur la fabrication des globules rouges.

Votre médecin vous prescrira des injections d'érythropoïétines pour combler le déficit et relancer la fabrique de globules rouges.

Traitez l'anémie en cas de maladie auto-immune

Si votre anémie est due à une destruction anormale des globules rouges (processus nommé hémolyse), dans le cadre de maladies auto-immunes (lorsque le système immunitaire se retourne contre vos propres cellules au lieu de vous protéger), la prise de corticoïdes est souvent recommandée. Votre médecin vous fera une prescription.

Bénéficiez d'une transfusion sanguine

Vous êtes concerné si :

  • si vous souffrez d'anémie sévère, le temps que les traitements fassent effet ;
  • vous souffrez de drépanocytose : elle est responsable de la déformation des globules rouges qui entraine l'obstruction des vaisseaux et une anémie. La transfusion sanguine n'est toutefois pas systématique car beaucoup de patients "supportent bien" leur anémie.

 

Ces pros peuvent vous aider